« Laura Gemser, we do love you » by Mark Czuba (2013)

PopsiclesVol1CD3A la louche – comprendre qu’on ne va pas se prendre la tête à les compter – nous estimons le nombre de compositions dédiées à Laura Gemser ou à son alter ego Black Emanuelle à une bonne grosse quinzaine. En vérité il doit en exister suffisamment pour blinder un coffret thématique Rhino mais il serait fastidieux d’essayer de les comptabiliser exhaustivité en tête. Nous notons toutefois que ces « hommages » abordent les styles musicaux les plus variés, et que très régulièrement des zicos payent un tribut spontané et sincère à celle dont nous ignorons toujours si, in fine, elle est plutôt Kinks ou Napalm Death, Elvis ou Erik Satie… Des parisiens de « Summer » aux stoners de Chicago « DeepSpacePilots », des expérimentaux-bruitistes « DEL », « Seppuku », au folk batave de Lieven Tavernier, du gravos et hilarant peuhra d’un M.C.Mack en roue libre (Il faut voir son clip « Kamikaze Like Da Nazis », il faut !) à l’électro Marc Marberg, Ironbase, Dalek, « Black Emanuelle », DJ Snowman, aux doomeux « Squartami Tutta » ou aux cut-up sonores de « CBG Rovente », ça part dans tous les sens, à tous les volumes, sur n’importe quel matos, pour un résultat qui oscille généralement entre le bon, le gentiment inoffensif et le franchement insupportable. Et puis en 2013, le label canadien « Little Whore Rec. » a commercialisé un bel objet de 3 mini-CDs, présenté sous forme de sachet à bonbons (Souvenez-vous, « Plastic Fang » de Jon Spencer Blues Explosion…), auquel nous avions d’ailleurs consacré un post à l’époque, Euro Pops Popsicles Vol. 1. Élaboré par le producteur Mark Czuba comme un hommage sonore (encore !) à Morricone, Ortolani, Nicolai, Umiliani, et Fidenco and co, Euro Pops Popsicles Vol. 1 se distingue du tout-venant par… Ben tout simplement par la qualité de ses compositions, ma couille ! Faut pas chercher midi à quatorze heures, c’est çà le secret ! Motörhead-Gershwin, même combat ! no stress, c’est le taf, la base ! Toujours est-il que ce  Euro Pops Popsicles Vol. 1 n’a fort heureusement rien de l’exercice de style con-con que l’on aurait pu craindre, et recèle de fait quelques perles de compétence(s) mélodique(s) et d’inventivité. Perles que vous pouvez dorénavant écouter sur Bandcamp avant d’investir vos 15 derniers dollars de hipster mélomane au top de l’actu 2013 dans l’achat de cette friandise auditive à tirage ultra limité (66 ex.), bizarrement toujours disponible chez l’éditeur.

Pour écouter le skeud c’est par : ICI

Little Whore Records c’est par :


PS : Dans un registre musical un poil plus atmosphérique mais pas moins intéressant pour les fondus de B.O.F horrifiques, nous vous faisons part du projet du musicien Lucas Giorgini, qui vient de mettre en place une campagne de financement participatif afin de finaliser la réalisation de son album « A Murder Collection ». Pour rappel, Lucas avait signé un excellent dossier sur les scores de Nico Fidenco pour la série « Black Emanuelle » dans un précédent numéro de Vidéotopsie (Le 16 ?), et noirci une somme ahurissante de pages sur les musiques de films type « Giallo » dans les deux derniers volumes en date de Médusa Fanzine. Si tout ceci vous titille un tant soit peu le porte-monnaie , c’est par ICI que ça se passe.