Emmanuelle 2 – Blu-ray by Kino Lorber, april 9th (USA)

EMMANUELLE 2 : Directed by Francis Giacobetti – Cast : Sylvia Kristel, Umberto Orsini, Frederic Lagache, Catherine Rivet, Henri Czarniak, Laura Gemser… – Release Year : 1975 – Running Time : 91 – Optional English Subtitles : Yes – Color Type : Color – Country : U.S. – Language : English – Genres : Drama, Erotic.

Synopsis : « Her name evokes visions of lush sensual discovery and the extremes of forbidden ecstasy! The incomparably beautiful Sylvia Kristel (Private Lessons) is back as Emmanuelle, in this equally successful and erotic sequel to the 1974 smash hit. She returns to her husband Jean (Umberto Orsini, Violent City) in Hong Kong and proceeds to have several extramarital affairs with the likes of her lover Christopher (Frédéric Lagache) and a trio of bathhouse masseuses (including Laura Gemser, Black Emanuelle). All the while, she introduces the young Anna-Maria (Catherine Rivet) to the pleasures and subtleties of carnal love. Music by Francis Lai (Rider on the Rain). »

Blu-ray Extras Include : THE JOY OF EMMANUELLE (PART 2) – 6 Radio Spot – U.S. and International Trailers – Teaser – Trailers for Emmanuelle and Goodbye Emmanuelle.

Available – Disponible : April 9th 2019 / 09 avril 2019.

Pre-orders – Précommandes : Kino Lorber Home Video

précommandes « Replay » par David Didelot, Mars 2019 (France)

Le troisième ouvrage de David Didelot – rédac’ chef du fanzine Vidéotopsie et chroniqueur bien connu des aficionados de la chose Bis sans concession – est en précommande depuis quelques jours sur le blog de l’auteur : videotopsie.blogspot.com. Et c’est un évènement pour ses lecteurs, car pour le peu que nous en savons, David s’est frotté pour l’occasion au sympathique exercice autobiographique ! Les fans de Vidéotopsie le savent, Didelot excelle dans ce domaine comme peu d’autres, et ce « REPLAY », lourd de 272 pages de textes et d’anecdotes, pourrait bien se révéler comme une passionante et inédite plongée dans la psyché d’un vidéovore, des temps jadis de la bande magnétique au « trauma » des récentes bandes passantes et autres .avi. Car entre les années 80 et l’an 2019, j’aime autant vous dire qu’il s’en est passé des choses ! Pis des sauvages, je vous prie de croire !

Replay - Book David Didelot Mars 2019

REPLAY – Autobiographie par David Didelot, disponible en mars 2019 – Règlement par chèque bancaire et commande en ligne par Paypal sur la boutique Vidéotopsie : ICI

Édito février 2019

Édito fév.2019C’est qu’il en deviendrait presque drôle l’autre con ! Je sais pas si c’est du perso ou si on lui écrit ses vannes, mais le sketch de « Jojo le gilet jaune », dans le genre comique de répétition ça envoie le jus, non ? C’est-à-dire que la surenchère c’est un style, mais c’est comme Monty Python, ça plaît pas à tout le monde. Faut être dans l’esprit du bordel, sinon t’as vite fait de quitter la salle et de te pointer dans une agence du Crédit Lyonnais pour y refaire la déco à grands coups de cocktails Molotov, c’est le risque.

À ce titre, je trouve les gens vachement zen dans l’ensemble… Je veux dire, face au Macron qui se prend pour un chef de gang façon « Les Guerriers de la nuit », punk à chien d’un Establishment garant du sacro-saint Ordre Républicain (Ah bon?), porte-parole d’une France aphone, malmenée par ces « Factieux » (Ah bon?), une France qui n’aurait qu’un désir, faire paisiblement ses courses le week-end sur les Champs-Élysées (Ah bon?), sinon de consommer, dans des rues commerçantes moches, de villes de province moches, des produits moches fabriqués dans des usines moches d’un Tiers-monde, Demi-monde, Monde, rendu dégueulasse à force d’exploitation, de cynisme et de vénalité. « Pauvre France » lit-on de toute part, alors que « Pauvre Monde » en fait.

Mais quand même, faut avouer, ici ça va pas fort non plus. Pas parce que ça se tatane, hein ! Non, d’autant que ça se tatane globalement peu, bien moins que l’ORTF voudrait nous faire croire en tout cas. Ou plus exactement, ça tatane du côté de la matraque et du LBD; mais ça, on a pigé depuis un moment que c’est pas super halal aux infos, donc motus… La seule chose dont on soit sûr en revanche, c’est que les services d’urgence sont pas blindés de flics à l’agonie. Non, c’est pas une preuve, c’est un signe.

Ce qui fait que ça va pas fort, c’est qu’il semble désormais impossible à quiconque dans ce pays de se s’opposer physiquement à ce fameux système politico-financier que tout le monde il est contre, sans être immédiatement acculé dans le résistant cordage du racisme, de l’antisémitisme, de la xénophobie et du sordide d’Extrême Droite; sinon de l’anarchisme violent, voire de l’  « Ultra » Gauche totalitaire. Je sais, faut être souple. (1)

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, prétendre agir pour le bien commun en s’en emparant (du bien commun), et le cas échéant, disqualifier toute forme de contestation « Ultra / Extrême », forcément, sous couvert de lutter contre LA BÊTE IMMONDE, cette fameuse… Que ferait-on sans elle, franchement ? Que serait la classe politique française sans Poutine, LES HEURES LES PLUS SOMBRES DE NOTRE HISTOIRE et les régimes dictatoriaux d’Amérique latine, je vous le demande ?

Édito fév.2019 - 2

Ainsi Mme Michu – qui se les gèle sur son rond-point depuis douze semaines, et dont le gamin a peut-être perdu un oeil lors d’une manif’ – serait-elle alternativement manipulée par le Kremlin, Steve Bannon, le dangereux putschiste mitterrandien Jean-Luc Mélenchon, et une bande de néo-nazis qui ferait passer l’ex fi-fille à son papa Le Pen pour un parangon de vertu républicaine, sans qu’à aucun moment on ne puisse concevoir le fait que Mme Michu, de son rond-point, à tout ce beau monde elle lui pisse au cul !

Mais il est vrai que pour ce faire, il faudrait s’intéresser un tant soit peu à la vérité, sans constamment chercher à la travestir pour ses intérêts personnels ou ceux de sa hiérarchie. Car en vérité je vous le dis, La Vérité n’est plus. En 2019, La Vérité c’est chacun qui voit. C’est comme la chaude-pisse, chacun la sienne, pis t’es prié de pas mettre ton nez dans celle des autres, merci bien.

Le Boss lui-même, dans son fameux sketch « (Du travail) Je traverse la rue et je vous en trouve », fait preuve d’un rapport à la vérité tout relatif, n’hésitant pas à convoquer pour l’occasion un De Funès affirmant dans « Le Tatoué » : « Quand j’étais tout petit j’étais pauvre, pauvre, pauvre… Alors j’ai travaillé et je suis devenu riche, riche, riche ! ». Si cette vérité présidentielle correspondait en quoi que ce soit à celle des millions de travailleurs pauvres, pauvres, pauvres de ce pays riche, riche, riche, j‘aime autant vous dire que La Française des Jeux serait devenue une association de quartier depuis belle lurette, et Les Restos du Coeur ce qu’ils auraient toujours dû être, une vanne pas drôle, un bide total.

Hors, non seulement ce n’est pas le cas, mais vous êtes priés de continuer de marcher droit et surtout de fermer vos grandes gueules d’affamés, sinon pan-pan tutu. Affirmez que Macron roule pour les riches avec l’argent des pauvres : Populisme, jeu du Front National ! Que c’est un ancien de la banque Rothschild, que son gouvernement est un fief de lobbyistes : Antisémitisme, circulez ! Que ses flics bastonnent, mutilent, éborgnent, et jouissent : Islamo-gauchisme, en taule ! Qu’on l’imagine bien sucer Benalla entre deux passages à tabac de manifestants : Complotisme ! Homophobie ! Sombre merde ! Oui, certainement un peu de tout ça, et s’il en reste vous me le mettez quand même, j’en ferai bon usage.

Car s’il est une chose évidente, c’est que la radicalité politique d’une gouvernance amène à la radicalisation politique de ses opposants, autant que d’atténuer sans cesse les nuances chromatiques, on se retrouve vite fait avec du noir et blanc, une pensée binaire, du « pour » ou du « contre », et plus rien au milieu.

A.R

(1) Putain, ce nouveau truc aussi… Franchement les gars, va falloir vous habituer à pieuter à côté d’un dictionnaire si vous voulez pas vous faire violer les neurones pendant la nuit. Alors… définition d’ « Ultra » dans le Larousse : « Personne qui pousse à l’excès ses opinions ». En sachant qu’en France l’Ultra Gauche ça commence à Méluche, je te laisse imaginer le profil du type qu’a voté Philippe Poutou en 2017. Brrrr… De l’écrire j’en frissonne !

(2) Photos non créditées – Source Twitter.